Des produits plus responsables

2 outils pour éviter certains ingrédients!

Ma recherche de plus de naturel dans ma routine ne se fait pas sans mal. Bien sur, je peux acheter les composants bruts sur Aroma-zone et fabriquer à la maison ma crème de jour, ma lotion ou encore mon gel douche.

Mais je n’ai pas envie de me passer de tous les jolis produits finis que je vois en magasin ou que je découvre au gré de mes lectures sur les blogs.

Alors j’ai cherché et trouvé sur le site de Dokuji une jolie fiche à imprimer et à conserver dans mon sac à main pour m’aider à comprendre ce qui se trouve dans les cosmétiques que je croise.

Les perturbateurs endocriniens

Ce sont des substances, naturelles ou de synthèse, qui peuvent/viennent perturber notre système endocrinien (ensemble des organes qui sécrètent les hormones). Ces perturbateurs sont présents dans l’air, l’eau, l’alimentation, les cosmétiques, etc.

Les études montrent qu’il est très difficile de connaître le réel impact des perturbateurs endocriniens sur l’organisme humain. Mais ils sont suspectés de jouer un rôle dans l’apparition des cancers hormono-dépendants, type cancer du sein ou de l’utérus.

Alors, par précaution, j’ai choisi de ne pas multiplier les expositions en réduisant leur présence dans mes produits de beauté.

La première partie de la fiche vous donnent la liste des perturbateurs endocriniens qui peuvent être présents dans la liste des composants INCI.

Perturbateurs endocriniens

Les autres substances à risque

Dans la seconde partie de la fiche, vous retrouverez la liste des autres substances pour lesquelles il y a un doute sur les conséquences de leur présence dans nos cosmétiques.

Vous y retrouverez les polymères (PEG), les sels d’aluminium et les sulfates qui sont bien connus pour être à risque mais aussi les huiles minérales (paraffine par exemple) et dérivés d’alcool, lesquels sont plus polémiques.

Par exemple, les huiles minérales divisent. Les Youtubeuses s’en sont mêlé ; certaines ont pris partie « pour » car elles seraient stables, d’autres sont « contre » pour des motifs pas réellement scientifiques.

Je ne me risquerai pas à avoir un avis sur le sujet, n’ayant ni doctorat en médecine, ni en chimie ; la fiche les signale et c’est déjà une bonne chose de se pencher sur la question et de comprendre ce que l’on consomme.

Pour la position tranchée, je verrai dans le temps.

Autres substances à risque

Pour approfondir

En complément, je me rends régulièrement sur le site de « la vérité sur les cosmétiques ». Le site propose un moteur de recherche pour tous les composants présents dans les cosmétiques avec un système de classement par émoticone, ce qui le rend ludique et accessible.

Ce site paraîtra basique pour toutes celles d’entre vous qui s’intéressent au sujet depuis longtemps. Mais pour démarre comme moi, je pense qu’il est parfaitement adapté, simple à utiliser et à appréhender.

N’hésitez pas à me laisser en commentaire vos tuyaux pour mieux comprendre les compositions de nos produits de beauté. Parce que je suis sure que vous connaissez des blogs, des encyclopédie collaborative ou encore des sites officiels à nous faire partager.

  Rendez-vous sur Hellocoton !

21 thoughts on “2 outils pour éviter certains ingrédients!

    1. Bonjour.
      Je les trouve très faciles à utiliser en plus ; parce que souvent on a l’impression que cela va être hyper compliqué à comprendre…
      Bonne journée!

    2. Ton article tombe à pique, je faisais justement ma petite curieuse et, je suis en train d’apprendre tout doucement à décomposer une compo… Je garde ton article dans mes favoris, il va m’être très utile maintenant je fais (plus ou moins) attention ! Merci ! 🙂

    3. Bonjour.
      Si en échange tu as des tuyaux ou des liens, n’hésite pas à les partager avec moi!
      Bonne journée.

    1. Bonjour Cécile.
      Bon, c’est facile, mais la liste des ingrédients est parfois tellement longue, que c’en est rebutant.
      Mais je te rassure : au bout d’un moment, on retient et reconnait sans vérifier…
      Bonne journée.

    1. Bonjour.
      Je ferai un article prochainement sur les bénéfices du naturel sur la peau, ou en tous cas sur ma peau.
      Parce que le changement est incroyable…
      N’hésite pas à virer au moins quelques silicones.
      Bonne journée!

  1. Coucou!
    Super article car je galère toujours sur la composition des produits 🙂 J’ai lu le livre de Julien Kaïbeck la slow cosmétique et ça m’a pas mal aidé à comprendre nos cosmétiques.
    Bisous
    S

    1. Bonjour.
      Je vais me renseigner pour le livre dont tu parles.
      J’ai envie d’approfondir le sujet et je suis sure que ce bouquin m’aidera.
      Bonne journée!

    1. Bonjour.
      Pas facile en effet de décrypter les compositions : les premières semaines, cela m’agaçait tellement c’est incompréhensible.
      Mais cela vient vite. Si tu veut t’y mettre…
      Bonne journée!

  2. Un article indispensable ! Tu as raison, il faut toujours avoir cette fiche sur soi. Au moins, on choisit en toute connaissance de cause. Je craque souvent pour du pas très net, mais au moins, je saurai vraiment ce qui cloche dans le produit que j’ai acheté.
    Merci pour cette super revue.

    1. Bonjour.
      J’espère que la « pas net » pour lequel tu craques reste dans l’univers des cosmétiques 😉
      Pas facile de passer à côté des dernières nouveautés, je te comprends : moi qui adore les produits Sephora, j’ai du abandonner tous leurs produits…
      Bonnes vacances.

  3. Je n’en suis pas encore à vérifier tous les composants de mes produits mais ces outils sont plutôt intéressants. Surtout la petite fiche à avoir sur soi. L’essentiel y est noté. C’est nickel. Bises

    1. Bonjour.
      Je suis dans ta situation : je ne vérifie pas tout, je fais confiance à certaines marques qui sont réputées clean. Parce que tout lire devient fastidieux.
      Bonne journée!

  4. Coucou Esthelle,
    Merci pour toute cette liste d’ingrédients à faire attention… Personnellement, j’ai encore de la peine à avoir une routine plus naturelle et éviter les effets (rapides) de ces produits, mais qui dans le long terme, n’auront pas les effets escomptés… Surtout pour les huiles pour les cheveux par exemple. Bisous

    1. Bonjour!
      Pas facile de toutes façons de tout virer. Personnellement j’essaie juste de diminuer sérieusement la dose… Et c’est déjà un challenge.
      Bonne journée.

  5. Malheureusement on est entouré de produits toxiques, c’est assez affolant !
    J’en parlais récemment sur le blog, j’ai même virée 3/4 de mes vernis contenant des perturbateurs endocriniens.

    Obligée de tout décryptée à la loupe avant d’acheter c’est dingue !

Et si vous me laissiez un petit mot doux?