♡ J’ai testé pour vous le jeûne intermittent.

♡ J’ai testé pour vous le jeûne intermittent.

En écoutant une émission non culturelle à la radio, j’ai appris qu’il existe d’autre façons de jeûner que le classique « je-ne-mange-que-du-bouillon-pendant-une-semaine ». Celle qui a retenue mon attention est la méthode prônée par le Dr Jean-Michel COHEN, médecin nutritionniste bien connu des plateaux TV : le jeûne intermittent.

Ce médecin citait comme référence à l’efficacité du jeûne intermittent une étude publiée dans la revue médicale Nutrition and Healthy Aging qui suggère qu’une alimentation restreinte de 8 heures entraîne une restriction calorique légère et une perte de poids, sans comptage de calories.

Des études réalisées dans l’Utah sur 200 personnes en bonne santé ont montré que le stress ou la faim provoqués par le jeûne favorisaient la combustion de la graisse, et entraînaient une augmentation spectaculaire du taux d’hormones de croissance (GH), à raison de 2000 % chez l’homme et 1300 % chez la femme. Cette hormone permettant de préserver la masse musculaire et de réguler le taux de glucose sanguin, ce qui a pour effet de diminuer le risque d’être résistant à l’insuline ou de contracter un diabète.

Comme cette méthode pour s’amincir est proposée par un médecin et qu’elle me semble plutôt facile à réaliser, je me suis immédiatement lancée. Voici ce que j’en ai pensé et à quels résultats je suis arrivée.

♡ Comment se passe le jeûne?

Le jeune intermittent consiste à limiter la durée durant laquelle on peut s’alimenter.

Pour être efficace, le jeune doit être au minimum de 16 heures (donc 8 heures pendant lesquelles on peut s’alimenter). Au fur et à mesure, on arrive à augmenter la durée de jeune.

J’ai donc choisi de jeûner de 20H à 12 H, c’est à dire de sauter le petit-déjeuner. Hérésie? C’est vrai que j’ai toujours entendu que le petit déjeuner est indispensable pour bien démarrer la journée, qu’il ne faut absolument pas le sauter, etc. J’ai été plus que surprise en m’apercevant qu’il s’agit en réalité d’un principe mis en avant par les fabricants américains de céréales, comme la couleur rouge du Père Noël décidée par Coca Cola.

♡ Quelles sont les conditions pour bien réussir?

Bien évidemment, comme dans chaque régime, il est nécessaire d’être en bonne santé pour le pratiquer. L’avis d’un médecin au préalable est indispensable. Le jeune entraîne en effet une modification de la glycémie qui peut s’abaisser ou se dégrader. Ceci peut avoir des répercussions sur la santé qu’il ne faut pas négliger.

Par ailleurs, tous les articles que j’ai lus insistent sur la nécessité de bien s’hydrater pendant la période de jeûne, mais pas que… Boire de l’eau est indispensable au bon fonctionnement du corps humain, en particulier quand il n’y a pas d’apport en calorie. Une boisson chaude telle que le thé peut également être consommée.

Comme pour tout régime, s’il on suit une restriction calorique importante sur une longue durée, le métabolisme finit par diminuer, et comme on mange de moins en moins, on peut voir surgir des déficits nutritionnels. C’est pour cela que je recommande toujours de faire de bons repas (en début d’après-midi et le soir) pour éviter la restriction calorique.

De plus, il est nécessaire de ne pas augmenter l’apport calorique des autres repas. Si vous mangez deux fois plus le midi, je crois qu’on ne peut pas espérer perdre un gramme. Il est nécessaire de manger équilibré de toute façon. J’ai ainsi repris les principes du régime Weight Watchers pour mes deux repas : une assiette remplie à moitié de légumes, 1/4 de glucides et 1/4 de glucide, à laquelle je rajoute un yaourt et un fruit.

Pour conclure, la pratique de l’exercice physique est également recommandée. Je vous ai déjà parlé de ma reprise d’une activité sportive grâce à un tapis de marche qui me permet de tenter le challenge des 10.000 pas par jour. Actuellement, mon activité professionnelle ne me permet que de faire 3 séances d’1 heure par semaine.

♡ Les résultats

Comme je suis bien décidée à perdre du poids, le premier jour a été relativement facile pour moi. Habituellement, je me lève en ayant faim. Là je me suis levée en me convaincant que les calories ingurgitées la veille au soir étaient suffisantes pour que je tienne le coup.

Les jours suivants ont été un peu plus compliqués, la faim se faisant ressentir vers 11 heures. Au bout du 4ème jour, je n’ai plus ressenti le besoin de manger. C’est l’habitude du petit déjeuner qui est la plus difficile à perdre. Je me suis en effet aperçue que le rituel était bien ancré, et c’est bien ce rituel qui me manque plutôt que les apports nutritionnels.

Je n’ai vu aucun changement sur ma balance les premiers jours : pas un gramme de moins. Mais après 10 jours, j’ai réalisé que le poids indiqué était en baisse. Légèrement mais sûrement. Après 3 semaines, j’en suis à moins 3 kg. Mais je pense honnêtement que la moitié provient de l’influence habituelle exercée par mon cycle menstruel.

Néanmoins, je trouve satisfaisant de perdre 1 kilo en 3 semaines avec un changement alimentaire relativement simple à suivre. Je ne me sens pas fatiguée. Je me sens même plus légère après le repas du midi.

J’ai lu des articles dithyrambiques sur le jeune intermittent : il ne faut pas rêver, vous ne perdrez pas 10 kilos en une semaine. C’est somme toute une autre façon de s’alimenter qui n’aurait pas d’effet sans une meilleure hygiène alimentaire et un abaissement du nombre journaliers de calories.

Et vous, connaissez-vous le jeune intermittent?

L’avez-vous testé?

Connaissez-vous un régime facile et efficace?

 



		

20 réflexions au sujet de “♡ J’ai testé pour vous le jeûne intermittent.”

    • Bonjour.
      Je crois effectivement que ce n’est pas du tout la bonne période pour toi.
      Le jeûne peut être fatigant, et tu dois avoir besoin de toutes tes forces pour t’occuper des enfants.
      Plus tard peut-être…
      Bisous.

  1. Bonjour,
    je connaissais le principe, je n’ai pas testé. Le petit-déjeuner est vraiment important pour moi, alors un jeune de 12h en mangeant à 19h et petit déjeuner à 7h… je ne sais pas…

  2. Je ne connaissais pas jusqu’à t’en entendre parler… J’ai longtemps sauté le petit-déjeuner, par manque de temps et d’appétit, mais je ne sais pas si j’en serais capable aujourd’hui… J’avais en revanche tenté cette méthode de façon plus ou moins intuitive en supprimant le dîner, et c’était très efficace, sans sensation de faim ou de fatigue. Comme tu le dis, ce n’est pas un régime restrictif mais une nouvelle façon de s’alimenter, et c’est tout aussi bien. Merci pour cette approche.
    Bises

    • Bonjour.
      Je ne suis pas sure que ce régime convienne à tout le monde.
      C’est plutôt une autre méthode d’alimentation qui peut satisfaire certaines et déplaire à d’autres…
      L’essentiel est à mon avis de faire selon ses besoins.
      Bonne journée!

  3. Coucou Sophie,

    Je trouve que le Dr Cohen est toujours de bon conseil, j’aime beaucoup sa façon de voir les choses ! Mais, tout comme toi, je pense qu’il faut être en bonne santé pour faire ce genre de régime et n’avoir pas à prendre de médicaments matin, midi et soir par exemple.

    Bisous et bonne soirée !

  4. Coucou ma belle !
    Je ne peux pas faire de jeune je pense pourtant j’aimerais bien de temps en temps pour faire du bien à mon corps. Les rares fois où j’ai sauté le petit dej je suis tombée dans les pommes. Je ne suis jamais allée voir de nutritionniste mais j’ai l’impression que mon corps a beaucoup de mal à stocker.. Même si on peut le voir comme une chance c’est assez gavant parce que je maigris trop vite :s Du coup il faudrait que j’essaie une technique en buvant du bouillon ou un truc dan le genre 🙂 Bizoux et merci pour cet article que j’ai trouvé super intéressant 🙂

    • Bonjour.
      Je suis sure qu’un médecin pourrait t’expliquer si le jeûne est adapté pour toi, ou pas.
      Si tu tombes dans les pommes, je pense qu’il vaut mieux éviter 🙂
      Bonne journée!

    • Oui en effet mais bon peut être avec une alternative 😉 Je vais d’abord laisser ma période de stress passer surtout 😀 Bizoux

  5. Tu as été courageuse dis donc?! Moi je ne pourrais pas faire un jeûne et sauter des repas car je suis sujette à faire des malaises très souvent.
    Bravo pour ta perte de poids, la preuve que ça marche.
    Bisous et merci de nous avoir partagé ton expérience,

    • Bonjour.
      Comme toi, je ne pensais pas réussir à cause de l’hypoglycémie.
      Et puis je me suis rendue compte que la motivation fait beaucoup.
      Mais bon, je ne fais pas de malaises comme toi. A mon avis, cela doit t’être déconseillé.
      Bonne journée!

Et si vous me laissiez un petit mot doux?

%d blogueurs aiment cette page :