Culture et humeurs

♡ Le blues de la blogueuse beauté

C’est un peu le post d’Aurely27beauty qui l’a inspiré… C’est beaucoup la période de off imposée par un passage à vide familial qui m’a permis de faire le point! Après 5 ans de blogging, j’ai eu envie de faire un break. Je n’avais plus envie de partager mes expériences en matière de cosmétiques, le ras-le-bol m’avait envahi.

Je n’ai pas arrêté de lire les revues de mes auteures préférées. Je n’ai pas non plus arrêté de faire un tour quotidien sur Instagram. Et je n’ai pas non plus cessé de tester des nouveautés. Ce ne sont donc pas les produits de beauté en eux-même qui m’ont gavée. Avec le recul, tous les signes annonciateurs étaient là : trop de produits, un choix de moins en moins éclairé, une impression de ne pas être en capacité de donner un avis sincère, …

Jusqu’à présent, je n’ai quasiment pas refusé de partenariat. J’ai considéré à tort que les propositions étaient des « chances »  que je ne pouvais pas laisser passer. Beaucoup rêveraient que des marques les contactent ou acceptent de les solliciter pour être ambassadrices. Mais combien ont assez de visages pour tester 4 crèmes de jour, 3 masques et 5 mascaras? A la fin, j’ai eu l’impression de me perdre, d’être coincée, d’être également frustrée de ne pas réussir à tenir les délais de publication ou encore d’être sous la contrainte.

Bien sur, ce n’est qu’un sentiment que j’ai moi-même contribué à créer, et je ne me plains de rien. J’ai créé seule la situation de dépassement dans laquelle je me sentais. Et cette pause m’a permis de comprendre que j’avais les clés pour changer la situation puisqu’elle ne m’était pas imposée. Et retrouver de la liberté m’est alors paru beaucoup plus simple.

Voici mes résolutions pour reprendre le plaisir de vous retrouver.

♡ Redéfinir mes priorités.

Pour sortir de cette nébuleuse, j’ai eu envie de définir mes priorités et éviter de me les voir dicter par mes « engagements ». J’ai d’abord arrêté de postuler à toutes les campagnes sur les plateformes de créateurs. J’avais le clic facile en me disant que je finirais bien par être choisie. En 2019, la situation s’est accélérée. J’étais quasiment systématiquement sélectionnée, et je me suis sentie envahie. Dorénavant, je ne postule qu’au gré de mes envies ou de mes besoins. J’ai accepté de tester des produits corporels bien hydratants ou une routine visage d’une marque que je rêvais de tester. Il se passera donc plusieurs semaines avant que je n’accepte un partenariat de ce type de cosmétique.

♡ Me simplifier le blogging.

Grâce à mon hébergeur, j’ai déjà un accompagnement pas-à-pas pour maximiser le référencement naturel de mes articles. C’est simple à suivre tout en reprenant les choses essentielles à ne pas oublier. Ce sera donc la seule « contrainte » à laquelle je vais me plier. Plus de calendrier de publications, plus de rythme à respecter. Je vais uniquement me faire plaisir pour prendre plaisir à partager.

Et tant pis pour les statistiques! Je n’ai de toute façon jamais eu l’envie de faire du blogging une activité professionnelle. C’est un loisir, une passion, pas une obligation.

♡ Apprendre à dire non aux partenariats.

Dans la lignée du plaisir, j’ai compris qu’il est urgent de dire non. Non aux produits que je n’ai pas envie de tester. Non aux marques qui demandent une journée de travail pour un produit qui ne me concerne pas. Non aux publications de mon visage alors que je ne me sens pas en capacité de prendre des photos de qualité.

Je ne me sens jamais aussi bien dans ce que je publie quand les marques n’ont rien exigé. Et il y en a beaucoup qui ont compris que les revues ne sont jamais aussi jolies que lorsque les blogueuses ont des marges de manoeuvre. Alors, je dis oui à la liberté et aux community managers qui n’imposent pas un rythme de folie.

♡ Faire les pauses qui s’imposent.

Dans les règles de base du référencement, la régularité des publications revient en boucle. Pour plaire à Google, il faut s’astreindre à un article minimum par semaine pour certains, voire à plus pour d’autres. Cela devient la course quand la blogueuse a par ailleurs une vie familiale, une activité professionnelle, des activités de loisirs. Cela représente beaucoup d’obligations en coulisses et finalement peu de spontanéité.

Spontanéité, c’est pourtant bien ce que j’imaginais en démarrant en octobre 2014. Et c’est ce que j’ai perdu au fil du temps. Mais c’est ce que je souhaite retrouver!

♡ Participer à des évènements.

Pour maintenir la flamme, rien de tel que la rencontre d’autres blogueuses. C’est l’occasion de rencontrer les partenaires, de découvrir des nouveautés et de se faire des super-copines (#expressiondemémée). La preuve en est : j’ai participé à peu d’évènements, mais les ambassadrices que j’ai rencontrées sont réellement des personnalités, des amies ou encore des rayons de soleil.

Participer à plus d’évènements est ma dernière résolution parce qu’au delà du blogging, c’est bien la rencontre avec des lecteurs/marques/influenceuses qui me motivait.

Et vous, quels sont vos secrets pour maintenir l’envie d’écrire?

Avez-vous songé à renoncer?

Si vous êtes lectrice, est-ce que vous comprenez ce blues?

Esthelle

Vous pourriez également aimer...

17 commentaires

  1. Coucou ma douce, j’espère que tu vas bien?
    Merci d’avoir partagé ton ressenti avec nous, parfois ça fait du bien et ça allège son esprit.
    Pour moi, concernant le blog, étant donné que c’est une passion , je publie des articles quand j’en ai envie, même si avec Ludivine , nous avions convenu en temps normal , publié jusqu’à 3 articles par semaine à 2.
    Je ne veux en aucun cas me mettre la pression, j’en ai déjà assez dans ma vie personnelle et familiale.
    Et tu as raison de faire une pause quand l’envie n’y est plus, ça ne sert à rien de se forcer.
    Pour les partenariats et produits à tester, étant à La Réunion, mes collaborations sont réduites, car peu d’agences ou de plateformes n’envoient dans les DOM… je teste les produits , bien souvent par mes propres moyens, et je n’ai , de ce fait, aucune pression de date de publication… Tout ce que je déteste la pression.
    La chose que j’apprécie depuis que j’ai ouvert mon blog en 2015, c’est la rencontre virtuelle , l’échange que j’ai avec ma petite communauté. Et ça, ça vaut tout l’or du monde, quand on tombe sur des personnes vraiment sincères.
    Je t’embrasse bien fort, prends bien soin de toi.

  2. mypetiteparisienne a dit :

    J’ai eu aussi ce passage à vide et faire le point sur ses envies est primordial. J’espère que tu as retrouvé le plaisir que tu as eu 😉

  3. Hello
    Je pense que tu as très bien analysé la situation : il faut garder en tête le plaisir de bloguer. En aucun cas, tu ne dois te sentir surmener, dépasser par les tests. Alors oui, il faut savoir refuser pour justement garder le plaisir du partage.
    Gros bisous

  4. Hello,
    Je pense qu’on ne peut que toutes te rejoindre sur tes mots. J’ai moi même arrêté de m’imposer un rythme, je poste car j’en ai envie, car je suis fière de ce que j’ai produit et non plus parce que je dois le faire. J’ai énormément réduis mes partenariats car ce n’est juste pas possible de voir tous ces produits s’entasser dans ma salle de bain sans même pouvoir réellement les tester. J’ai envie de soins bio mais ce n’est pas cohérent je trouve d’avoir une dizaine de crèmes pour le visage.. Tu es sur la bonne voie avec ces jolies résolutions et j’espère que tu te retrouveras dans ce que tu fais 🙂
    Bisous

  5. Coucou,
    Je suis un peu dans ce ressenti en ce moment. J’ai plein d’envie et d’idées mais je n’ai plus assez d’énergie pour. Trop de pression (que je me mets). Je commence à dire non aux propositions qui me conviennent pas et j’ai comme toi du mal avec les partenaires (op)pressants.
    Au plaisir de te lire en fonction de tes envies. Car un article écrit avec envie et toujours plus agréable à lire.
    Bisettes

  6. Coups de Cœur de Mumu a dit :

    Coucou Sophie,
    Je pense que tes mots touchent beaucoup de blogueuses. La liberté est très importante ainsi que le plaisir de bloguer et de partager. Tu as bien fait de faire une pause si tu en as ressenti le besoin. J’espère que tu vas mieux.
    Gros bisous

  7. Je te rejoins tellement, totalement, dans ce que tu décris et dans les priorités que tu te donnes. Nous sommes tellement dans la course, en permanence, qu’une pause nous est parfois nécessaire pour nous retrouver et nous redéfinir.
    Très heureuse de te retrouver en tous cas !!! Bisous !

  8. Hello ma douce,

    J’aurais très bien pu écrire cet article, je me retrouve parfaitement dedans. En 7 ans de blog j’ai eu de nombreuses périodes de vide comme ça. Comme toi, j’ai décidé de ralentir le rythme et de m’écouter, sans me mettre la pression.

    Des bisous.

  9. Coucou
    Je comprends tout à fait ton ressenti et je dois dire que parfois j’en ai ras le bol aussi. Je n’attend rien de professionnel de mon Blog mais j’aime partager mes découvertes même si j’ai l’impression de tourner en rond par moment.
    Pour les partenariats c’est une bonne résolution je ne comprends pas comment on peut tester autant de soin en si peu de temps…. J’en avais d’ailleurs parler sur le blog.
    Le principal c’est que tu géres ta passion comme tu le souhaite.
    Bisous
    S

  10. La liberté est le maitre mot quand on blogue. Tu ne dois rien t’imposer. L’authenticité fait de toi une blogueuse, une vraie. On t’aime pour ça. No pression 🙂
    Bises

  11. Hello Esthelle je vais essayer de faire court et tout d’abord te dire que tu as raison de suivre tes envies. Moi je ne me sens pas liée par les partenariats car cest moi qui les choisis, moi qui contacte individuellement les marques et qui choisis les produits en fonction de mon stock. Quelquefois il y a bousculade car sur 3 demandes il peut y avoir 3 accords. Je participe aux offres de mon Vanity idéal qui me conviennent bien et proposent un delai de 1 mois et demi pour tester. J’en ai un peu marre de voir les mêmes marques d’une autre plate forme sur tous les blogs. Je ne déroge pas à mes habitudes je n’accepte que du bio ou du naturel, tant pis s’il y a un creux dans mes publications. Metci pour ta sincérité bonne semaine Esthelle

  12. Ha Esthelle, la liberté ! Oui, je comprends ce que tu ressens, c’est pour ça que je ne postule plus du tout sur les plateformes de Type Hivency et compagnie, qui sont surtout là pour gagner de l’argent…sur notre dos, il faut bien le dire ! Et c’est à nous de recadrer les choses pour qu’elles soient comme on avait souhaité au départ. Laissons les marques venir à nous…c’est comme ça que j’ai eu mes plus beaux partenariats, et c’est tellement plus agréable d’avoir des personnes qui te contactent et avec lesquelles tu peux vraiment échanger. Il y a quelques temps, j’avais envie d’écrire un billet similaire, mais j’ai hésité…et puis, en te lisant, je me dis qu’il serait peut-être temps que nous en écrivions plus justement, pour faire comprendre aux plus jeunes (enfin je parle pour moi qui ait un « certain âge » !) que parfois, la solution de facilité n’est pas la meilleure…elle l’est même rarement ! Bravo à toi d’avoir su prendre du recul, c’est tellement important. De mon côté, je l’ai fait également dès novembre, devant des soucis de santé…j’ai commencé à perdre pied, et je n’avais plus « l’envie » de me montrer, parce que tellement d’autres choses à penser… Merci beaucoup pour ce partage ! Gros bisou et bonne soirée ma belle 🙂 Nathalie

  13. Coucou 🙂 J’ai aussi eu des périodes un peu creuses pour le blog et je comprends parfaitement ce que tu dis dans ton article. C’est vrai que la tentation de dire oui à tout est assez grande mais j’arrive à réfléchir et à refuser. Je n’ai pas envie de me forcer, surtout que mon blog est un loisir aussi 🙂

  14. Coucou Esthelle
    Je suis passée par là il y a des années et depuis que je ne fais que ce qui me plait, je suis bien plus à l’aise dans mon rôle de blogueuse ! Malheureusement trop de blogs acceptent TOUS les partenariats et donc se perdent car quel intérêt pour les lecteurs quand le sujet de l’article n’est pas du tout en phase avec le thème du blog?
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr/

  15. alexiatiga a dit :

    bel article, j’ai bcp aimé la partie « dire non aux partenariats » 😉 et oui on doit pas se sentir obliger… et dire oui à n’importe quel prix !
    bises
    alexia

  16. La liberté doit rester notre maître-mot, ne serait-ce que parce qu’elle est la garantie, pour nos lecteurs, de notre sincérité. De ce fait, sens-toi libre de faire à ta guise pour peu qu’on reste en contact 😘

  17. […] Ce site est en cours de chargement, veuillez patienter. Toutefois, si vous souhaitez l'afficher tout de suite, Cliquez ici […]

Et si vous me laissiez un petit mot doux?