♡ Ma révolution : une palette top pour 4 £ (4,80 €)!

A force d’en entendre parler sur la blogosphère, je n’ai pas su résister à l’appel du site « Make up revolution ».  En effet, comment résister à une avalanche de produits à petits prix tous plus beaux les uns que les autres ?

J’ai donc passé une commande dans l’objectif de ne pas mourir bête, même si je suis toujours pleine d’a priori quand il s’agit de lâcher ma Naked Skin.

Première bonne impression : réception en 5 jours. L’emballage est une grande enveloppe plastique (les anglais utilisent beaucoup ce système) : je m’inquiète donc de la casse éventuelle avant toute chose. En définitive, les palettes sont emballées dans plusieurs couches de papier bulle, donc tout est en parfait état.

Je me précipite sur les palettes les plus chères de ma commande (6 £) ; les packagings sont aussi sympathiques que sur le site. La palette « Stick & Stones » est elle plus modeste, mais les couleurs des fards me tentent immédiatement. Mon coup de foudre n’est pas donc immédiat, mais c’est tout de même avec elle qu’aura lieu le crash test…

Dans le détail

Voilà une palette aux dimensions plutôt anorexiques : 12 cm de hauteur, 6 de largeur et quelques millimètres de hauteur (8 ?). Elle contient pourtant 14 fards à paupière 2 fards à sourcil et 2 applicateurs rikiki (un en mousse et un biseauté).

make-up-revolution-palette

Je sais d’entrée que je n’utiliserai pas l’applicateur mousse ; pour le biseauté, encore faudrait-il que je me décide pour les sourcils.

Les 14 fards à paupières pèsent 4,5 g : vous l’aurez compris, ils sont comme les applicateurs, tous petits. Les 2 fards à sourcil pèsent 1,2 gramme (soit 2 fard à paupière). Ils va donc falloir qu’ils me sortent le grand jeu pour me plaire, parce que je me demande si je vais au final en avoir pour mon argent !

Chaque coloris de fard est dédoublé : un mat et à côté un brillant, ou un clair et un plus foncé dans la même teinte. Je ne sais pas encore ce que je vais en faire : je ne suis pas non plus Kimera (souvenirs pour les plus anciennes), de toutes façons je ne chante pas l’opéra.

 Le test

J’ai bien l’intention de comparer cette palette dans des conditions extrêmes : je vais refaire mon maquillage deux jours de suite de la même manière (basique, je ne suis pas une pro du pinceau) : jour 1 Make Up Revolution, jour 2 Naked Skin 3 ! La Naked Skin 3 valant 10 fois plus que la Make Up Revolution, je m’attends à être 10 fois plus déçu par mon nouveau joujou.

make-up-revolution-palette-pinceaux-primer

Etape 1 : améliorer la tenue.

Application du primer (Absolute) sur toute la paupière : je le dépose avec le pinceau mousse, et je le répartis uniformément sur l’ensemble de la paupière jusqu’au ras des sourcils.

tutoriel-1

Etape 2 : pose du premier fard.

Avec un pinceau Mac hors de prix mais qui me suivra dans la tombe, je choisis de mettre dans le creux de la paupière interne un fard champagne irisé (les fards n’ont pas de nom, pas facile de vous les décrire). Je craque immédiatement sur les pigments : la couleur est splendide !

tutoriel-2

Etape 3 : second fard.

Ce sera un marron glacé brillant sur le coin externe de la paupière. Je me concentre pour que des pigments n’aillent pas se poser sur le reste de mon visage, ce qui m’arrive fréquemment avec la Naked Skin. Jusque là tout va bien, même très bien puisque le fard marron s’harmonise parfaitement avec son copain champagne, les deux couleurs se fondent sans problème. L’application est facile, le résultat est harmonieux. Je ne m’étale pas sur le pinceau utilisé : j’en ferai la revue plus tard car, acheté pour dans un lot de 4 pour 0.79 € sur Ebay, c’est une tuerie.

tutorial-3

Etape 4 : jamais sans mon liner !

Je ne sors jamais sans mon liner, je choisis donc l’option « liner au pinceau avec le fard noir ». Là encore, j’utilise un pinceau acheté une bouchée de pain mais qui vaut son pesant de cacahuètes !

tutoriel-4

Etape 5 : indispensable mascara.

Pour la route, une petite couche de mascara « They’re Real » de Benefit !

tutoriel-5

Mon bilan

Immédiatement, je suis séduite par le résultat : aucune différence avec des fards coûteux. Je me demandais si je n’aller pas trop briller avec des fards aussi réfléchissants sur la palette, mais non ; le résultat illumine sans ressembler à une guirlande de Noël.

Mais, le mieux, c’est le soir après 12 heures. J’ai l’impression d’avoir quitté mon miroir 5 minutes avant : seul le trait de liner s’est un peu estompé. Je n’ai pourtant fait aucun effort pour ne pas me toucher le visage. Je ne me suis pas non plus ménagée. Je suis emballée, je saute de joie, je le partage avec le monde entier (en réalité, une youtubeuse en herbe qui dévalise tous les sites à la recherche de la palette perdue) !

tutoriel-après-journée

Mais il me reste encore un test : le démaquillage. Là encore, pas de problème : les pigments se retirent facilement avec mon démaquillant habituel (Garnier bi-phasé). Décidément, cette nuit, je vais bien dormir…

♡ La comparaison

Je suis tellement séduite par cette palette à 4.80 € que je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a un hic que je n’ai pas vu. Pour moi, l’arme absolue d’un test maquillage, c’est de comparer avec une grande marque. Côté fards, c’est la Naked Skin 3 qui va servir de comparaison. Même maquillage, même journée chargée. Le résultat ? Je vous laisse voir…

tutoriel-naked

Alors ? Je crois qu’il n’y a pas à hésiter : si vous avez un petit budget, n’hésitez plus. Achetez les palettes « Make Up Revolution » ou remportez le concours mis en ligne demain. 3 palettes iconic séries limitées seront à gagner !

  Rendez-vous sur Hellocoton !