Des produits plus responsables

🌸 De l’huile de pâquerettes pour une poitrine plus ferme

A la recherche de produits plus naturels, je compile tous les sites qui proposent des actifs destinés à fabriquer des cosmétiques. Cette fois, j’ai profité d’une vente privée Centifolia pour acheter des composants pour me remettre à « tambouiller ».

Néanmoins, certains produits peuvent être utilisés seuls, sans transformation. C’est le cas de l’huile de pâquerette, aussi appelée macérât de Bellis Perennis. Je vous propose de vous en dire plus sur sa production, son utilisation et ses propriétés pour que vous-aussi puissiez profiter de son efficacité.

🌸 Comment passe-t-on de la fleur à l’huile?

Le macérât est le résultat de la macération, c’est à dire le fait de mettre en contact un liquide et une plante (ou une partie d’une plante) dans le but de la conserver, de la ramollir ou d’en extraire un principe actif.

Dans le cas de notre macérât de pâquerettes, le transfert des actifs contenus se font par macération des fleurs dans une huile au moins 3 semaines. Chez Centifolia, c’est l’huile de tournesol qui est utilisée. Ce n’est pas la meilleure car elle est sensible à la macération.

Si vous souhaitez en fabriquer, je vous conseille plutôt l’huile de sésame ou de l’huile de pépin de raison ou encore l’huile d’olive. N’oubliez pas de rajouter 2% de vitamine E pour la conservation.

🌸 A quoi peut-elle être utile?

Le macérât de pâquerettes est tout d’abord reconnu pour être tenseur et galbant. C’est pour cela qu’il est spécialement recommandé pour entretenir la poitrine. J’ai aussi lu qu’il redonnerait de la fermeté à la peau : il ne faut pas rêver, la pose mammaire est irrémédiable, mis à part par la chirurgie.

Le macérât de bellis est aussi conseillé pour apaiser et réparer les tissus, même des peaux les plus délicates. Après les grossesses, il aide à rendre sa tonicité au derme sur le ventre. Mélangé à de l’huile essentielle d’Hélichryse italienne, il soulage les bosses : il est en effet décongestionnant sur les zones œdémateuses.

🌸 Une utilisation ultra-simple

Actuellement, je ne l’utilise que sur la poitrine. Tous les jours, après la douche, je fais pénétrer cette huile par effleurement. Quelques gouttes suffisent pour un massage en 8 horizontal.

J’ai vu les premiers effets au bout de 4-6 semaines. La peau est plus ferme, c’est indéniable!

Dernière précision : ce macérât s’utilise uniquement en application externe. Il n’est pas question de le mélanger à la vinaigrette ou de l’utiliser en friture.

🌸 Le mot de la fin

Pourquoi acheter une crème pour le buste conventionnelle à plusieurs dizaines d’euros alors que le macérât de Bellis est plus efficace et moins cher?

Je ne me pose plus la question. La poitrine est une zone sensible, à protéger de toutes les substances chimiques. On nous rebat les oreilles sur les dangers des sels d’aluminium dans les déodorants. Mais personne n’évoque les éventuelles conséquences des raffermissants pour décolleté conventionnels.

Avec le macérât bio de Belles Perennis, pas de risque, uniquement celui de crâner à la plage l’été!

Vous pourriez également aimer...

13 commentaires

  1. Super ce macerat, je suis tentée de le réaliser maison au printemps prochain avec les pâquerettes du jardin ! Les propriétés ont l’air interessates, qui ne veut pas avoir la poitrine plus ferme ? 🙂 Bisous !

  2. Coucou ! Ton article est plus qu’intéressant. Indéniablement, ce produit a tout pour lui.
    Et c’est une belle initiative que de sensibiliser les gens sur les danger de ce que l’on peut appliquer sur son corps. La poitrine est une zone hyper sensible tu as raison.

    Des bisous, très beau dimanche.
    Estelle

  3. Je masse matin et soir ma poitrine avec un melange d’huile de coco/Menthe poivrée.
    La menthe poivrée est glaçante et raffermi mes seins!

  4. Hello Sophie,

    Merci pour la découverte de ce macérat et des ses vertus ! Pour l’instant je ne prends pas spécialement soin de mon décolleté (je me tartine le corps d’aloé vera quand j’y pense et ça s’arrête là), mais je prends note pour plus tard 🙂

    Bises

  5. Coucou
    Pour le moment je ne m’intéressais pas forcément aux soins pour la poitrine mais je pense en prendre soin donc ta revue tombe très bien. Merci pour cet avis en plus c’est un ingrédient simple
    Bisous
    s

  6. Coucou ! Je ne connaissais pas cette huile ! Je cherchais justement un produit à appliquer sur la poitrine, je vais voir où je pourrais la trouver. Merci pour ton partage 🙂
    Bonne journée 😉

  7. Oh je ne connaissais pas ses vertus ! Très bon conseil fermeté, il faudrait que j’essai sur mon bidou… Bisous

  8. Coucou,
    Je n’aurais jamais pensé à utiliser une huile pour ma poitrine, merci pour l’astuce !
    Bisous

  9. Je ne connaissais pas du tout, mais je note ! Une belle découverte, merci !

  10. Tu m’apprends quelque chose et ça, j’adore!
    Je ne peux que valider 😀
    Tu as tellement : c’est accessible, facile à utiliser et sans danger, pourquoi dépenser de l’argent dans des crèmes alors que l’huile de pâquerettes existe!
    Bisous

  11. coucou

    je ne connaissais pas, j’avoue je mets juste de l huile d’amande douce bio sur cette partie du corps
    des bisous

  12. Ca fait un moment que j’aimerais essayer l’huile de pâquerette! Il faudrait juste que j’en trouve en boutique.

  13. Hello ma belle !
    Merci pour la découverte des vertus de ce macerât 🙂 Par contre ce n’est pas pour moi, je n’arrive déjà pas à penser à appliquer une creme pour le corps une fois par semaine en cette période 😀 Bizoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *