♡ Mon déodorant du moment : le Monsavon Fleur d’oranger !

Sorti en avril 2014, ce déodorant a envahi les rayons de nos GSM préférés. Vendu un peu moins de 3 euros les 100 ml, il promet soins et douceur et 48 heures d’efficacité. Mais, comme je ne suis pas une femme qui croit les promesses, passage au banc d’essai.

♡ La présentation

Ce déodorant est compressé, c’est-à-dire qu’en comparaison à un format habituel, le contenant est deux fois plus petit. Il est par conséquent plus léger, ce qui est pratique pour le mettre dans un sac à main ou dans un sac de sport.

Le packaging est sympa : avec des couleurs orangées et une fleur de karité, il rappelle les vacances. Mais bon, il s’agit d’un packaging de déodorant ; il n’y a pas non plus de quoi l’encadrer pour mettre dans son salon.

 logo-monsavon

♡ La composition

Le slogan dit : agents hydratants, protéines de lait, 0% d’alcool, 0 % de paraben. A se demander ce qu’il contient pour réguler la transpiration durant 48 heures…

Je chausse donc mes lunettes pour regarder la compo : butane (= gaz pour le pschitter), isobutane (=idem), cyclopentasiloxane (= silicone décrié au Canada), propane (= re-propulseur du produit), aluminium chlorohydrate (= substance qui referme les pores pour empêcher la transpiration, accusée par certains de provoquer des cancers du sein), PPG-14 butyl ether (agent artificiel d’entretien de la peau), C12-15 Alky Benzoate ( agent émollient et antiv=bactérien), disteardimonium hectorite (agent stabilisant), …

Je ne vais pas vous endormir avec cette liste mais je constate tout de même à la fin : benzyl alcohol. Bizarre pour un déodorant 0% d’alcool. Enfin, je dis ça, je dis rien.

 composition-déodorant-monsavon

♡ L’efficacité

Bon, j’avoue que je transpire très peu : il est donc assez simple pour moi de trouver habituellement déodorant à mon aisselle, mais avec les déo « bio », c’est la cata…

En essayant le déodorant Monsavon la première fois, je ne m’attends pas à plus de résultat. Mais là, surprise : dès l’application, je sens un effet fraîcheur. Je m’inquiète du léger dépôt blanchâtre : que va-t-il devenir sur mes vêtements au bout d’une journée ?

Pendant la journée, test oblige : je me sniffe discrètement l’aisselle ; pas d’odeur. Je mets ça sur le compte d’une conjoncture favorable. Le soir, pas de dépôt sur mes vêtements. 1 bon point.

Au bout d’une semaine, je me rends à l’évidence : pas un seul jour, ce déodorant ne m’a fait faux bond. Aucun  résidu apparent sur mes vêtements : je m’oblige à les renifler, pas d’odeur.

♡ Le bilan

Ce que j’ai aimé

Côté efficacité, rien à redire : ce déodorant tient ses promesses de longévité d’efficacité. Côté composition, pas de paraben, c’est déjà ça.

J’aime aussi le fait qu’il y ait un gel douche au même parfum.

Pour celles qui voudraient changer, il y a 2 autres parfums côté déo (fleur de cerisier, ou lait et coton) et 4 parfums côté gel douche.

concours_monsavon

Ce que j’ai moins aimé

Je ne comprends pas que Monsavon fasse la promotion de son produit sur le côté recyclage de la mini-bombe plus facile que pour un format habituel. Comment peut-on communiquer sur la préservation de l’environnement alors qu’il s’agit d’un spray ???

 Et puis, c’est quoi ce benzyl alcohol dans un déo 0 % alcool?

Au final, je l’ai racheté. Je garde en tête qu’il contient des sels d’aluminium, mais je n’arrive pas à trouver mieux. Enfin, pour le moment. Ma quête continue…

  Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “♡ Mon déodorant du moment : le Monsavon Fleur d’oranger !

  1. J’ai du mal avec les déodorants en spray, ça à tendance à me bruler les aisselles . En ce moment j’ai du Monsavon , mais à bille et il est plutôt pas mal !
    Bises

    1. Je vais certainement essayer celui à bille puisque tu me dis qu’il est pas mal : je suis plutôt réservée sur les sprays, en raison de l’impact environnemental.
      Bonne soirée.

  2. Alors je vais répondre à ta question concernant le benzyl alcohol.

    Il s’ait d’une matière première synthétique utilisée dans la création des parfums : le benzyl alcohol est une note très légère un peu florale et ensoleillée.Il est souvent utilisé pour reconstituer des notes jasminées ou fleur d’oranger. Il est répertorié en tant qu’allergène donc il est obligatoire de le noter sur le packaging même si la quantité est minuscule.

    Quand on vous note un déodorant sans alcool, il s’agit d’un Déo sans ETHANOL (ethyl alcohol) que l’on trouve dans les eaux de toilettes et parfums pour diluer les « essences ». Bien souvent l’éthanol fait un spray assez épais et liquide pas très esthétique et surtout qui va piquer les aisselles après le rasage.

    Bonne journée,

    1. D’ailleurs, l’Eugenol et le Linalool aussi sont des alcool et qui obéissent aux même règles que le benzyl alcohol.
      L’eugenol est une note de clou de girofle qui intensifie les notes florales et le linalool est une note florale fraîche que l’on trouve notamment dans la lavande à l’état naturel.

      Généralement, les produits qui finissent en -ol sont des alcool.

    2. Je te remercie pour cette explication compréhensible contrairement à ce que j’ai trouvé sur internet. Elle renforce mon questionnement sur la communication des industriels qui vendent donc des déodorants sans alcool alors qu’ils en contiennent, même si le terme ne regroupe pas l’ensemble des molécules du même groupe… Bref, j’ai l’impression qu’on est pas sorti de l’auberge!

    1. Bon, c’est une reparution… Depuis je n’utilise plus ce produit, je suis passée au do maison et je n’ai rien à regretter!

Et si vous me laissiez un petit mot doux?