Un peu de moi...

♡ L’expérience Pleed, un bon exemple pour les cours de sociologie…

Je vais prendre le contrepied de tout ce que je lis depuis quelques jours et qui m’exaspère. Ce matin, j’attrape ma plume pour rédiger un billet sur l’application Pleed, à l’inverse des derniers articles que j’ai lus et du déferlement de commentaires négatifs sur la page Facebook.

Je ne me sens investie d’aucune mission, seulement celle d’écrire ce dont j’ai envie, en toute liberté vis à vis de l’application et de la communauté qui s’est liguée contre elle…

Alors, oui, aujourd’hui, je l’écris et je le crie : stop au haro sur Pleed!

♡ Quelle est cette application?

Depuis quelques mois, j’avais repéré sur Facebook que certaines de mes amies adhérent à un groupe nommé Pleed – France. Curieuse que je suis, j’ai fini par me renseigner sur ce drôle de nom pour découvrir une application couplée à Instagram.

Pleed est un accélérateur de communauté : elle like et abonne votre compte à des photos ou abonnées qui sont en lien avec votre Insta. Les abonné(e)s liké(e)s découvrent ainsi à leur tour votre fil Instagram et peuvent s’abonner en retour.

Pleed permet ainsi d’être plus visible et d’augmenter plus rapidement son nombre d’abonné(e)s.

♡ Derrière l’application 

Une fois ce tableau idyllique dressé, il faut s’apercevoir que cette appli est jeune, très jeune. Elle a été lancée en 2016 par des étudiants.

Utiliser une appli jeune conçue par des jeunes, cela signifie beaucoup de tâtonnements. En l’utilisant, je me suis aperçue que les cibles likées étaient parfois inappropriées, que l’appli s’arrêtait seule ou encore que je perdais des abonné(e)s.

Les réponses de l’équipe étaient parfois maladroites, souvent incomprises.

Mais je n’ai jamais perdu de vue que je n’avais aucune obligation à utiliser Pleed, sinon celle que je me mettais pour gagner en visibilité.

Et soyons honnêtes :  derrière le terme visibilité on entend notoriété… 

♡ Mon bilan

Malgré les balbutiements, je suis ravie d’avoir découvert par hasard cette application. J’ai multiplié par 3 mes abonné(e)s.

Il faut bien avouer que c’est inespéré compte tenu du temps que j’ai pour les réseaux sociaux. Je connais aussi mes limites en matière de photographie et les progrès que j’ai à réaliser.

Alors, voir grandir ma « communauté » et surtout recevoir des commentaires est un vrai bonheur que je savourais sans me poser de question.

J’avais lu que les développeurs comptaient laisser l’application gratuite, et la route était toute tracée…

♡ Alors, pourquoi un article?

Surprise générale cette semaine : l’application Pleed est devenue payante. Un matin, par un message sur Facebook, nous avons appris que cela nous coûterait dorénavant 5 euros par mois (15 euros en réalité mais ramenés à 5 euros à vie grâce à un code promo).
Bien entendu, comme beaucoup (tous?), je suis déçue. Je me suis habituée à cette application, et je comptais sur elle pour continuer à progresser…
Je sais déjà que je ne mettrai pas 5 euros par mois pour continuer à l’utiliser : j’aime gagner en visibilité, mais je n’aime pas dépenser pour une activité que je considère comme accessoire.
Mais ce qui me choque plus que le passage au paiement, c’est le déferlement de critiques, de menaces et d’articles négatifs…
Bien sur, je comprends la déception (je la ressens moi-même). Mais l’ampleur du phénomène me rappelle mes cours (anciens vu mon âge) de sociologie, et en particulier celui sur le phénomène de meute

La meute s’accroît, elle hurle, elle vocifère, vilipende, déchire, détruit …

A tel point que je me demande si l’application va y survivre.
Et si Pleed n’existe plus, qui y sera gagnant?
Je me demande qui a cru à un moment que des développeurs, même étudiants, pourraient continuer à travailler sur cette application bénévolement…
Je n’ai pas réfléchi une seconde à l’éthique de l’équipe Pleed, sans doute parce que je ne fais pas partie des élues qui ont été contactées au lancement.
Mais soyons honnêtes : l’appât du gain est le même des deux côtés. Les développeurs souhaitent gagner de l’argent, les utilisateurs des abonné(e)s. 
Les erreurs de communication sont aussi faites par les développeurs qui auraient du contacter leurs partenaires individuellement. Mais, quand je lis certains commentaires d’instagrameurs sur le registre des émotions, je ne peux que me questionner…
Je ne veux juger personne. Mais je pense qu’il est temps d’en tirer des conclusions et d’avancer au lieu de continuer à se plaindre.
Comme je l’ai écrit, je ne vais pas m’abonner à Pleed. J’ai continué à bénéficier de l’offre d’essai gratuite. Elle s’arrête aujourd’hui et mon aventure avec Pleed en même temps.
Mais je souhaite tout de même bonne chance à l’application et aux étudiants qui se cachent derrière.

De ses erreurs on peut toujours apprendre, sauf si on est guillotiné…

  Rendez-vous sur Hellocoton !

27 Comments

  1. Coucou Sophie
    Personnellement je n’utilise aucune application similaire car je n’aime pas ce principe. Je n’aimerais pas croire qu’une personne aime mes photos alors qu’en fait c’est une application qui le fait à sa place.
    Le problème c’est que ça me fait penser aux personnes qui achètent des abonnés et ça me dérange car en fin de compte j’ai l’impression que la notoriété passe avant la sincérité. On dirait qu’avec cette appli c’est tout de même un peu différent mais je n’aime pas le concept!!!
    Voilà désolé pour mon pavé mais je voulais te donner mon avis sincère 😉
    Bon weekend à toi et merci pour ton avis également sincère
    S

    1. Bonjour Stéphanie. Je t’avoue que j’ai beaucoup hésité avant de me lancer à utiliser Pleed. J’ai eu des scrupules à utiliser cette application qui like automatiquement. Mais quand j’ai vu que des « grandes » instagrameuses l’utilisent, je me suis dit « pourquoi pas moi? ».
      Par contre, une fois que les abonnées sont rentrées « automatiquement » dans mon fil d’actualités, je ne me désabonne jamais (sauf si ce sont des comptes chelous). J’ai découvert comme cela des Insta étrangers que j’adore et que je n’aurais pas trouvés seule…
      Bref, je comprends tout à fait ton point de vue…
      Bon week-end.

  2. Coucou Sophie,

    Je rejoins l’avis précédent …
    Moi j’avais reçu le communiqué de presse présentant cette application en me proposant de la tester. J’ai été sur le page facebook, lu et au final pas voulu la tester ! La raison ? C’est simplement le genre d’application qui peut te faire bannir d’instagram ! Pourquoi ? Instagram surveille malgré tout les algorithmes des comptes et une augmentation en masse d’abonnés et de likes peut aboutir à la fermeture du compte si instagram le décide. Après c’est un peu le même principe que l’achat d’abonnés et cette course à la notoriété. Mais au final est-ce sincère et mérité ? je pense pas…
    Moi d’avoir juste environs 550 abonnés ne me dérange pas, je préfère que le nombre augmente naturellement. Tu connais le dicton : tout viens à point à qui sait attendre 😉
    Souvent ceux qui cherchent à avoir une notoriété c’est pour avoir plus de partenariats et d’offres. Mais même en étant un petit blog tu peux avoir des partenariats si ta ligne édito est bien et que tes photos sont travaillées donc au temps y aller progressivement et se faire connaître au fur et à mesure.

    Bref, c’était mon avis….
    BIsous

    1. Bonjour Véronique.
      Je n’ai plus l’usage de Pleed depuis hier, et mon fil ne s’en porte pas plus mal au final.
      J’ai hésité à l’essayer parce que je trouvais que l’utilisation pouvait être limite au niveau « éthique ». Mais je l’ai utilisée.
      J’ai toujours veillé cependant à ce que les réactions (commentaires) sur les photos restent nombreuses, c’est pour moi le seul signe que la photo est likée car appréciée et non pas likée pour être likée.
      Bon tu me diras que je me suis peut-être acheté une conscience en faisant cela : je n’ai jamais complètement assumé…
      Bon dimanche.

  3. Coucou !
    Contrairement à ce qui a été dit précédemment, je comprends ce qui a séduit sur Pleed : ce n’était pas de l’achat d’abonnés, mais une application qui faisait de la publicité à la place de l’instagrammeuse en chair et en os.
    Pour ce qui est de « l’affaire Pleed », je pense que le tort n’est pas de l’avoir rendue payante, car comme tu l’indiques, tout travail mérite salaire et ces étudiants ne pouvaient pas continuer à développer cette entreprise sans être payés. Le problème est non seulement exemplaire des études de sociologie mais aussi des études de com’ : c’est qu’ils ont annoncé une application qui resterait gratuite ; c’est une erreur stratégique de départ. On aurait pu penser qu’ils feraient comme d’autres applications, de jeu, par exemple : cela aurait pu rester gratuit pour les utilisateurs mais être rentabilisé par de la publicité (qui me gonfle, personnellement, mais bon…).
    Ce qui fait râler certaines, c’est qu’on leur a demandé de travailler au développement de l’application, ce qu’elles ont fait. Peut-être que cela ne leur a pas demandé autant de travail qu’elles ont l’air de le dire, mais elles ont l’impression d’avoir travaillé pour rien (et on l’a dit, tout travail…) ; mais surtout, d’avoir été prises pour des billes, ce qui n’est pas très agréable.
    Donc ces étudiants auront sans doute appris à ne pas se montrer alléchants sans réfléchir ; d’autres devraient apprendre à mesurer leur propos.
    Bises tout plein.

    1. Bonjour Adeline.
      C’est qui me fait réagir, ce n’est pas la déception des abonnées qui ont beaucoup donné et qui se sentent flouées.
      Ce que je ne supporte pas, c’est l’effet meute où même l’instagrameuse qui a peu d’abonnées comme moi se sent pousser des ailes derrière son écran et assassine en règle.
      Pour conclure en reprenant mon idole absolue de tous les temps : « Je ne suis pas un rebelle, c’est les autres qui sont des moutons ! » (il n’est pas fort en français, je sais :-))
      Bises!

  4. Coucou ! Je voulais te laisser un petit mot pour expliquer MA position et seulement la mienne car il est vrai que je n’y suis pas allée de main morte mais j’ai mes raisons 🙂 J’ai été démarchée en août 2016 donc avant la mise en place de l’appli. On m’a demandé de tester l’appli et de les aider à la développer en faisant remonter mes observations, les buggs etc … On m’a dit qu’en échange je pourrais donc agrandir ma communauté de manière pertinente sans achat d’abonnés. Forcément, j’avais bien compris quand même qu’un jour ou l’autre Pleed deviendrait payant … Là n’est vraiment pas la question 🙂 Tout travail mérite salaire et ils auraient même tort de ne pas rentabiliser cette application. Le gros soucis est effectivement, le manque de transparence, et la mise devant le fait accompli alors qu’on avait demandé X fois quand et combien … On nous a toujours répondu que le passage à l’appli payante n’était pas une priorité, et même certaines personnes (capture d’écran à l’appui histoire d’être réglo) ont même eu l’info comme quoi elle ne serait JAMAIS payante. Alors certes les choses évoluent, ça se comprend mais il n’y a pas eu de considération. Pour personne. Par contre quand j’ai aidé des soirées entières à répondre aux demandes sur le groupe pleed alors qu’ils étaient en partiels ou non-disponibles, quand on a passé du temps à les informer de ce qu’on pensait judicieux ou pas, quand on les a défendu lors de bad buzz … Tout ça, n’a pas eu d’intérêt et ils n’ont pas fait preuve au moins d’un peu d’humanité pour annoncer le passage à la version payante c’est tout. Je terminerais en disant que 15€ / mois pour ce que Pleed offre aujourd’hui c’est exagéré, je pense que ça a joué aussi dans l’indignation générale, 15€ sur 12 mois … Pour peu de portée … Ils sont gourmands et pas très transparents voilà ce qui leur est reproché… Bisous 🙂

    1. Bonjour Manue.
      Je comprends tout à fait ta position. Mais dans toutes les critiques émises, combien ont été démarchées comme toi et ont fourni le travail que tu as fourni?
      Autant j’admets que tu exprimes une déception à la hauteur de ton investissement, autant je ne comprends pas le phénomène de meute qui consiste à casser en bande organisée.
      Je n’ai pas été contactée et j’ai utilisé l’application de mon propre chef. Alors, si je comprends que les partenaires comme toi soient énervés, je ne conçois pas les que les instagrameuses comme moi, qui ont juste bénéficié du service, se liguent contre deux étudiants (je me demande même s’il n’y en a pas qu’un seul)… Je ne peux m’empêcher de défendre l’indéfendable peut-être…
      Bref, tu auras compris que c’est la forme qui m’exaspère et non pas le fond. Et j’ai le même sentiment pour Pleed : c’est la forme (une abonnement à 5 euros) qui me déplaît plutôt que le fond (faire payer l’application).
      Bon dimanche!

  5. Intéressant ton article, pour ma part je ne connaissais même pas cette appli hihi, je dois vivre sur une autre planète lol! Je trouve de mon côté le prix démesuré, il ne faut pas oublier que la majorité des blogueuses ne retirent pas de revenu de leur blog ou juste en nature, rien qui leur permette de se financer un budget comm, donc je leur souhaite du courage pour se développer avec ce modèle, ils auraient du penser à un autre mode financement je pense ! Après pour ce qui est de l’effet de meute dont tu parles, ça finira par passer enfin j’espère, mais c’est vrai que c’est assez fou es réactions que ça provoque!

    1. Bonjour.
      Compte tenu des maladresses des développeurs, je crois que de toutes façons l’application va couler et qu’on en entendra plus parler. Mais je ne peux pas m’empêcher de défendre la veuve et l’orphelin, même s’ils sont indéfendables. Je ne supporte plus les phénomènes de groupes de harpies planquées derrière leur ordinateur…
      Bref, bon dimanche!
      🙂

  6. Coucou!
    Je ne connaissais pas du tout cette application. Par contre j’ai regardé et je ne trouve pas l’application sur Apple Store, ce n’est disponible que sur Android ?
    Bises

    1. Bonjour Aurélie.
      Je ne crois pas qu’elle soit dispo pour les iPhone. De toutes façons, je pense qu’elle va couler avec la mauvaise pub qui leur est faite.
      Bref, next!
      Bon dimanche!

  7. Hello Esthelle,
    comment vas tu ? Déjà je trouve intéressant que tu parles d’un sujet que tu as pu ‘tester’, à savoir cet appli. J’en avais entendu parler sur le blog My Trendy Lifestyle et je découvre un peu plus les tenants et les aboutissant de cette appli. Je trouve ton analyse juste sur le phénomène de meute. Je trouve ça bête de devenir haineux et aussi négatif juste pour une appli qui devient payante… Qu’on aime cette appli ou pas, c’est normale qu’elle devienne payante. Il faut bien qu’à un moment ceux qui l’ont créé se rémunèrent. Il existe aussi les pubs sponsorisés sur Insta pour gagner en visibilité. Je ne sais pas si ça marche mais en tous cas, ces pratiques ne me choquent pas car quand on veut faire connaitre un produit (site, concept, blog…), il est plus rapide de passer par là. Après comme toi, mon blog est mon hobby (et non le métier qui paye mes factures) donc à part pour les cartes de visites, je ne lui consacre pas de budget. Mais si il me servait à me rémunérer, ou à vendre quelque chose, surement que je passerai par des appli comme ça.
    En tous cas merci pour ce débrief 🙂
    Bisous et bon weekend
    Mimi

    1. Hello.
      Je comprends que certaines soient choquées par les erreurs de com faite par l’équipe Pleed.
      Mais je ne peux m’empêcher de défendre la veuve et l’orphelin…
      Alors, quand j’ai constater que tout le monde se liguait contre Pleed, je ne pouvais que prendre le contrepied!
      Bonne soirée.

  8. Hello! Ton article est intéressant mais je pense qu’on en perd le principe premier d’instagram qui est de partager. Si une application like des photos à ma place, comment je peux être certaine que ce sont des photos que je trouve jolies ? Je ne trouve pas ça très bien car malheureusement tout le monde en abuse et plus personne ne joue le jeu…

    1. Bonsoir Lucie.
      Personnellement j’essaie toujours de liker seule mon fil d’actualités. Je ne perds pas de vue ce que j’aime, à savoir découvrir des photos. D’autant que les miennes ne sont pas top…
      Je comprends que tu sois réservée sur les likes automatiques. Je ne savais pas que c’est très répandu en fait. Je pensais que Pleed était en ce sens innovant…
      Bon de toutes les façons, le problème est réglé, je ne me suis pas abonnée.
      Bonne soirée!

  9. Franchement je suis pas trop d’accord avec le faite qu’on dise qu’on utilise automatiquement ce genre d’appli pour avoir plus de notoriété ou de partenariats. En tant que blogueuse, c’est quand même frustrant de produire du contenu et de se dire qu’il n’est pas apprécier jusre parce qu’il n’a pas de visibilité . Les réseaux sociaux ont mis en place une politique qui valorise les gros compte ce qui n’est pas pour arranger les petits comptes qui n’ont pas forcément un contenu inintéressant . Cette application amène cette visibilité qui manque cruellement à certains compte . Personnellement j’ai beaucoup aimé cette appli que j’ai connu un peu trop tard malheureusement. J’ai pu voir grâce à ça que mon contenu était apprécier mais manquait simplement de visibilité . Après je comprend que les développeur souhaite monétiser cette appli mais je trouve quand même le prix assez abusif et surtout la communication est quand même limite . La moindre des chose est de prévenir du changement de politique et de ne pas mettre les utilisateur devant le fait accompli . Payer 5€ ne me dérange pas mais 15€ j’ai du mal donc à contre coeur je m’en vais aussi .

    1. Bonsoir Déby.
      Tu as raison : payer 15 euros, c’est franchement abusé! Je ne connais aucune application aussi chère!
      Je ne sais pas s’ils vont en vendre beaucoup à ce tarif-là…
      Pour le reste, je comprends ton point de vue. Je n’avais pas vu les choses comme cela, et cela me fait changer d’avis.
      Comme quoi l’article m’aura au moins apporté cela…
      🙂
      Bonne soirée.

  10. coucou

    j’ai aussi testé cette application qui je pense a besoin de quelques réajustements….
    maintenant penser qu’elle resterait gratuite est une hérésie,comment imaginer que tant d’heures de travail autour d’une appli sachant qu’ils sont étudiants et passionnés, ne pourrait pas un jour ou l’autre engendrer un coût d’exploitation….
    ceci étant, toutes les applications du web qui génèrent un trafic sérieux avec une visibilité, et pas du bidouillage sont payantes avec des variantes selon les boites….
    le seul procès que l’on puisse leur faire, c ‘est de ne pas avoir anticiper les événements, d’avoir pris certaines bloggeuses pour des cobayes, d’avoir communiquer sur la gratuité sans réfléchir au coût d’une telle application et du travail en amont, en fait c’est surtout certaines bloggeuses qui s’y sont collées! je comprends pour certaines qui ont donné bcp de leur temps et de leur expérience, pour le reste ,beaucoup ont la haine car on ne viendra plus liker leurs photos et de produits gratos!….
    de toute façon, instagram, twiter, tous les réseaux sociaux demandent énormément de temps,(photos….) mais aussi ce que l’on oublie bien souvent , demande aussi un travail PERSONNEL et REPONDRE aux commentaires, certaines oublient que c’est aussi une condition sine qua non d’une visibilité et d ‘une reconnaissance…..
    après dans ce lot, on aura les éternelles quémandeuses, celles qui ne font vivre leurs insta qu’avec de la gratuité de produits, et les autres qui vont avec leurs propres cb alimenter leurs comptes. et accesoirement se faire plaisir…
    je pense que c ‘est leur inexpérience en matière de communication qui va les sauver d ‘un mauvais pas, et qu’ils ont de beaux jours devant eux, (surtout lorsque l’on sait le coût dans une boite de comm)à condition qu’ils rectifient le tir et un mea culpa dans les régles….

    1. Bonjour Lise.
      Je suis entièrement d’accord avec toi. C’est plutôt le phénomène « meute » que je critique. Je ne supporte plus ces groupes virtuels qui se liguent contre un ou une, alors que dans la réalité, ils ne se seraient même pas constitués…
      Je crois qu’on fait tous des erreurs, mais qu’on a aussi tous une capacité à les pardonner quand celui qui les reconnaît en tire quelques chose.
      Bises à la Bretonne!

  11. Hello Lise!

    J’ai préféré faire une mise à jour sur l’article d’origine que d’en réécrire un avec un avis critique. A mon sens je n’ai pas besoin d’en dire autant, 4-5 lignes ont été amplement suffisantes pour expliquer la chose, le problème du paiement quoi!
    Ton article est très intéressant, effectivement, c’est l’effet de « meute » qui à mon sens, me dépasse, je ne pensais que les blogueuses allaient autant s’acharner sur ces étudiants (il me semble qu’ils sont 3 ou 4), cependant je comprends tout à fait leur point de vue puisque je ressens à peu près la même chose qu’elles! J’ai la sensation d’avoir été bernée après avoir lu à maint reprises que l’application serait et resterait gratuite avec des fonctionnalités payantes. C’est la façon de faire de leur part qui m’a vraiment déçue…

    1. Bonjour.
      Je peux comprendre que certaines soient déçues par le fait que l’application soit devenue payante, notamment les 400 qui ont été contactées et qui se sont beaucoup investies dans le développement.
      Et je comprends le sentiment d’avoir été trompé quad l’application est devenue payante.
      Mais ce que je conçois moins, c’est le fait de casser en bande organisée. Il y a eu, à mon sens, une forme d’acharnement qui me fait bondir. J’ai beaucoup de mal à ne pas réagir dans ces cas-là.
      Je pense que l’application ne mérite pas de mourir malgré d’énormes erreurs de communication qui vont sanctionner d’elles-mêmes les développeurs.
      Bonne journée!

  12. Je n’ai personnellement jamais testé cette application mais j’ai effectivement entendu parlé de cette polémique. Passer d’un mode gratuit à un mode 15 euros par mois je trouve ça un peu abusé j’avoue. Si à la rigueur cela avait été un peu plus « progressif » comme 1€ symbolique par exemple.
    Enfin.. Je crois savoir par contre qu’utiliser des applications tierces a des répercutions néfastes sur ta visibilité instagram, c’est un mal pour un bien pour toi 🙂

    Bises ma jolie

    Chloe – http://www.mademoiselleandthecity.com

    1. Bonjour.
      Je suis d’accord : le prix est une grosse erreur.
      Mais je ne comprends pas le phénomène de meute qui consiste à tout casser…
      Surtout que dans les plus rancunières, il y a des utilisatrices lambda à qui l’équipe n’avait rien promis.
      Je ne savais pas qu’utiliser des applications tierces a des répercutions néfastes sur la visibilité Instagram. Au moins j’aurais gagné cela en écrivant l’article…
      Bon dimanche à toi.

  13. hello! Merci pour cet article sur Pleed. J’avais écris un article sur cette application en mars 2017. Mais depuis, les choses ont changé. J’ai fais un lien vers ton article sur mon blog.
    Bisous.a

Et si vous me laissiez un petit mot doux?