Du côté des soins pour le visage!
Brume Yon-ka : je ne peux plus m’en passer!

Brume Yon-ka : je ne peux plus m’en passer!

Il y a déjà plusieurs mois, j’ai commandé sur la boutique Marie-Claire une trousse avec des produits naturels. Vous connaissez le concept : vous achetez avec une forte réduction (60, 70, 80% en moins) des produits en full size qui viennent d’être lancés ou que les marques souhaitent promouvoir.

L’un des soins que j’avais repéré dans cette édition était la lotion Yon-Ka. Marque inconnue, compo prometteuse et packaging élégant, de quoi aguicher une blogueuse beauté, non?

Me voilà équipée d’une lotion à 27 euros pour peaux sèches, moi qui ai la peau mixte. Alors, à votre avis ai-je arrosé mes fleurs avec ou a-t-elle pris une place de choix dans ma routine?

capture-decran-2016-10-12-a-18-35-31

La marque

Je vais commencer par un mea culpa : je ne connaissais pas la marque qui existe depuis seulement 62 ans! C’est en 1954 que les créateurs ont cherché à réhabiliter la phytothérapie considérée comme dépassée. Cécile, Ernest et Charles Mühlethaler ainsi découvrent la Quintessence, une association synergique de cinq huiles essentielles qui deviendra l’ADN de leur marque phyto-aromatique « Yon-Ka ».  D’abord à visée médicale, la marque s’oriente rapidement vers les esthéticiennes.

Depuis, la marque s’exporte partout dans le monde. Des instituts Yon-Ka ont ouvert partout en France et en Suisse (569!). Et les innovations se sont succédées (acides de fruits entre autres).

10 gammes sont proposées pour le visage, le corps et les hommes. Pour compléter les cosmétiques, la marque propose aussi des bougies d’ambiance.

capture-decran-2016-10-12-a-18-35-53

La lotion

La lotion est présentée dans un très joli flacon en verre de 200 ml. La sortie se fait par vaporisation : de très fines gouttelettes sont expulsées par pression. Très bon point pour moi : on n’a pas l’impression de se noyer comme avec certains flacons bas de gamme qui envoient du lourd! On peut donc dire que cette lotion est une brume.

Utilisée matin et soir, elle a des vertus hydratantes, apaisantes et rafraichissantes. En effet, elle contient des huiles essentielles de lavande, géranium, romarin, cyprès, thym qui équilibrent,  assainissent et revigorent la peau. 
A cette Quintessence Yon-Ka, a été rajoutée de la glycérine végétale pour ses propriétés hydratantes.

Pour l’appliquer, on vaporise et on fait pénétrer par légers effleurements. Je vous rappelle qu’il est important d’humidifier la peau avant de mettre sa crème car une peau bien humidifiée absorbe mieux.

En effet, le corps gras de la crème empêche l’évaporation de la brume qui, elle, aide à la pénétration des vitamines des soins.

Côté composition, la lotion Yon-Ka contient 99% d’ingrédients d’origine naturelle et, surtout, pas de parabène ou d’alcool.

capture-decran-2016-10-12-a-18-36-12

Mon avis

Je sais que cela ne doit pas être déterminant dans l’achat d’une lotion à 27 euros, mais j’avoue que j’adore le packaging. Le verre décoré par l’illustratrice néo-zélandaise, Nadia Flower, me plaît, tout comme la couleur rose layette du produit.

L’odeur est aussi très plaisante. Typique des produits naturels, elle reste toutefois relativement discrète : vous reconnaîtrez le thym et le romarin, mais vous ne serez pas écoeurées comme avec les flacons de certaines huiles essentielles.

Pour finir, et c’est bien là le plus important, je suis stupéfaite par son action. Je ne l’applique pas sur la zone T de mon visage (zone grasse), mais sur le reste de mon visage qui est déshydraté, en particulier dès que les températures descendent. Et là, c’est un petit miracle qui se produit : dès la première application, je vois que ma peau est plus belle, mieux hydratée. Bien sur, j’applique une crème hydratante de jour et de nuit derrière mais je constate que le résultat est plus efficace avec la brume Yon-Ka.

J’ai devant moi une petite réserve de produits pour le visage, mais vous l’avez compris : je suis complètement satisfaite par cette lotion et je compte bien tester d’autres produits de la marque!

 

Tags :

21 thoughts on “Brume Yon-ka : je ne peux plus m’en passer!

Et si vous me laissiez un petit mot doux?

%d blogueurs aiment cette page :